AMARC – MDC : Programme de formation au journalisme associatif
6 octobre 2015
Le droit à l’information en Tunisie : quelle politique publique ?
11 mai 2016

Programme
«La Richesse des Nations»

Partenariat MDC-TRF pour une formation au journalisme d’investigation sur les flux financiers illicites en Afrique

La Richesse des Nations est un programme tri-annuel créé et dirigé par la Fondation britannique Thomson Reuters Foundation (TRF), en collaboration avec les principales organisations africaines de formation au journalisme (l’African Centre for Media Excellence – L’Institute for the Advancement of Journalism – Media Development Centre – New Narratives).
Le programme, qui cible des journalistes de la zone MENA, bénéficie du soutien financier de l’Agence norvégienne pour le développement NORAD, jusqu’à fin 2016.
La Richesse des Nations a pour objectif de:

  • Développer les connaissances et le savoir-faire des journalistes sélectionnés en fonction de leur expérience du journalisme financier et/ou d’investigation, ils suivent une formation spécifique (tutorat, accès aux meilleurs experts) afin de pouvoir enquêter sur des sujets touchant à la fiscalité et aux hydrocarbures.
  • Mener des enquêtes et les publier dans des médias nationaux et régionaux.
  • Financer le travail des journalistes : dans certains cas, une aide financière est attribuée afin de couvrir les coûts liés à la production d’une enquête.
  • Accroitre les capacités des rédactions : les médias qui disposent déjà de journalistes spécialisés dans les domaines sus-mentionnés peuvent devenir des «rédactions référentes»  et bénéficier du soutien de ce programme ainsi que de formations sur mesure.

Sessions de formation organisées en partenariat avec MDC:
Cinq sessions de formations ont été programmées à Tunis pour les années 2015 – 2016 dont 4 ont été déjà réalisées, en partenariat avec le Centre de développement des médias (MDC).
Les journalistes bénéficiaires de cette formation appartiennent au six pays suivant : Algérie, Egypte, Maroc, Mauritanie, Soudan et  Tunisie.
L’animation de ces sessions de formation a été confiée à des experts de haut niveau spécialisés dans l’investigation sur les flux financiers illicites.