أفاق تطوير صحافة الاستقصاء في وسائل الإعلام العمومية
27 décembre 2018
دعوة للترشّح لبرنامج الصحافة الاستقصائية من أجل الحوكمة الرشيدة المحلية بالشمال الغربي
7 janvier 2019

Fécondes perspectives pour le journalisme d’investigation dans les médias publics

Le workshop de clôture du programme «La Richesse des Nations», organisé par Media Development Centre (MDC) au siège de la Radio Tunisienne, a été l’occasion d’ouvrir de nouvelles perspectives pour la pratique du journalisme d’investigation dans les médias publics tunisiens.

Ce débat, modéré par le président de MDC, M. Abdelkrim Hizaoui, a eu lieu en présence des sept journalistes ayant achevé et diffusé leurs enquêtes d’investigation sur les malversations financières et l’évasion fiscale. L’atelier de clôture a enregistré la participation du PDG de la Radio, M. Abderrazak Tabib, du PDG de SNIPE-La PRESSE, M. Manoubi Marouki , du rédacteur-en-ched du quotidien Essabah, M. Mohamed Touir et des formateurs Mabrouka Khedhir (DWA) et de Walid Mejri (Inkyfada).

Les journalistes ont exposé leurs sujets respectifs et les difficultés rencontrées au cours de l’enquête et après sa diffusion. A chaque fois, il fallait d’abord convaincre la hiérarchie interne, puis gagner la confiance des sources, affronter les risques du terrain pour obtenir les informations et les documents, obtenir la validation des formateurs et renégocier avec la rédaction-en-chef pour avoir le feu vert de la publication. Tous dénoncent le non-respect du droit d’accès à l’information par les autorités financières, ce qui a d’ailleurs obligé certains à saisir l’Instance Nationale d’Accès à l’Information (INAI). Certains journalistes et sources ont même reçu des menaces et on a dû retirer le lien web de leurs enquêtes par précaution.

Pour leur part, les coaches ont avancé des propositions visant à améliorer la qualité des enquêtes futures, notamment en les impliquant dès le démarrage de la formation. Ils ont également plaidé pour la réalisation d’enquêtes collectives sur «les problèmes dont l’ampleur et la complexité dépassent la capacité individuelle d’un journaliste solitaire», affirme Mabrouka Khedhir. Enfin, ils ont déploré la faible médiatisation des enquêtes et prôné une valorisation tous azimuts de toute investigation journalistique. En effet, rappelle Walid Mejri, «l’objectif du journalisme d’investigation n’est pas seulement de divulguer des informations, car on doit avoir l’ambition de changer la réalité».

En conclusion, les participants ont convenu de poursuivre et d’approfondir la pratique du journalisme d’investigation sur les pratiques financières illégales et ont retenu les recommandations suivantes :

  • Développer le travail collaboratif en matière d’investigation sur les sujets complexes
  • Impliquer la télévision (notamment la télé publique) dans la production/adaptation des enquêtes
  • Initier un partenariat entre les médias publics et MDC afin d’encourager la pratique du journalisme d’investigation et de décerner des prix annuels aux meilleurs travaux
  • Développer systématiquement la version cross-média de chaque enquête afin de lui assurer un maximum de visibilité sur les réseaux socio-numériques.

«La Richesse des Nation» est un programme piloté par MDC en partenariat avec Thomson Reuters Foundation (TRF) et financé par l’agence norvégienne de développement NORAD. Son objectif est de développer les connaissances et le savoir-faire des journalistes – sélectionnés en fonction de leur expérience du journalisme financier et/ou d’investigation- en leur assurant une formation spécifique (tutorat, accès aux meilleurs experts) afin de pouvoir enquêter sur des sujets touchant à l’évasion fiscale et aux flux financiers illicites.